- Maman ?
- Oui, mon amour, mon soleil, mon premier né ?
- Tu peux arrêter tes blagues nulles deux minutes ?
- ...
- Merci.
(Insère ici un coeur brisé, et les miettes de mon humour piétiné)