mercredi 2 mai 2012

Joli mois de mai

Ca me désole de ne plus trouver le temps ou l'envie de raconter des conneries ici. Parce que s'il y a bien un truc qui me fait marrer, c'est relire quelques temps après mes aventures et déboires de thésarde, chef de projet, maman et pseudo fashion victim. J'ai du mal à croire que c'est la même personne qui a un jour vécu tout cela... Je rigole, je suis bon public, je me trouve drôle et j'enchaine les pensées clichées - rhooo mais que le temps passe, c'est fou ce que j'ai changé, ha tiens ça non par contre, ça n'a pas changé du tout, c'est bien dommage.
Quoi de neuf donc ? L'Alien a plus de deux ans et demi, un sacré petit caractère, une langue bien pendue, une très nette préférence pour son père - j'en plaisante mais je le vis mal - un énorme vocabulaire et une maitrise impressionnante de la conjugaison et la grammaire. Il est à la fois pénible et adorable, il nous fait beaucoup rire. On aimerait juste qu'il couine un peu moins - tout est drame, pleurs, crises et colères, rien n'est simple, choisir ses chaussures ? NOOOOOON ZE VOULAIS LES BLAAAANCHES BOUHOUHOU (se roule sur le canapé) - aller à la crèche ? NOOOOOON ZE VEUX RESTER À LA MAISOOOOOOOON BOUHOUHOU (se roule par terre) - rentrer à la maison ? NOOOOOON ZE VEUX MES COPAAAAAAINS (se jette au sol) - manger, boire, jouer, respirer ? Toute proposition se voit immédiatement refusée par un NOOOOOON violent et sonore, et après on discute. C'est TRÈS FA-TI-GANT. Avec une telle facilité pour la comédie, il sera président quand il sera grand.
Le Loukoum va avoir bientôt 6 mois, et ne ressemble pas du tout à son frère. Au repos, il se marre. Dans son sommeil, il se marre. Il se marre tout le temps, beaucoup, souvent. Il fixe son grand frère avec adoration - je ne savais pas ce qu'était l'adoration avant de voir le Loukoum regarder l'Alien - et se dissout de plaisir si l'Alien daigne lui accorder son attention. Le Loukoum est facile à vivre, si ce n'est deux petits détails un peu gênants : 1) le Loukoum n'aime pas manger, ni le lait, ni les purées - d'ailleurs il préfère regarder son frère plutôt que manger, 2) le Loukoum n'a toujours pas trouvé ses doigts, et nous devons nous relever dix fois par nuit pour lui recoller la tétine dans la bouche - un grand merci à l'inventeur de la tétine phosphorescente qui nous permet de gagner de précieuses minutes dans le compte à rebours avant le déclenchement des pleurs, il ne manque plus que la bouche de bébé phosphorescente et ça sera parfait.
Aux deux monstres, on ajoute :
Le boulot - avec des hauts et des bas, ça change pas,
Un appart trop petit - mais pas les moyens de déménager à moins de gagner au loto,
Des envies de maison avec jardin - en ville, d'où le loto, voire l'euro-millions,
Un compte en banque toujours dans le rouge - j'investis encore dans le sac à main, une valeur d'avenir,
Ma famille - bientôt les vacances, Coyotee marche déjà à 4 pattes et adore grignoter les fils électriques, on va rigoler...
Et 36 ans avant la fin du mois.

dimanche 20 mai 2012

Des éléphants