dimanche 16 octobre 2011

Quelques nouvelles de la Baleine

Le temps passe, et je ne dis plus grand chose sur ce blog moribond que je devrais achever une bonne fois pour toute au lieu de pratiquer l'acharnement thérapeutique... Mais c'est plus fort que moi, je n'arrive pas à débrancher, très certainement parce qu'il n'y a nulle part ailleurs d'autre endroit qui contienne autant de tranches - même si très orientées - de ma petite vie.
Donc, le temps passe mais que se passe-t-il ? Je suis enceinte de 7 mois et demi, je suis à en croire mon entourage encore plus impressionnante que pour l'Alien, avec un ventre énorme, haut et en avant, origine de nombreux échanges d'une banalité passionnante allant de "Ha bin dis donc il rapetisse pas ton ventre" (hé non ça s'appelle un prématuré, et je suis pas motivée) à "Oh mon dieu mais tu vas exploser" (je vois déjà les titres du Ouest France, EXPLOSION DE BALEINE, hahaha). Malgré cette protubérance qui me retourne le nombril - apparemment, d'après ma gynéco, ça ne se fait pas de scotcher son nombril pour pas qu'il dépasse, ha ok, bon je pensais avoir trouvé l'idée du siècle - je me porte bien - comprendre, je vous épargne l'énumération de mes petits tracas, c'est marrant de faire la liste lors de la première grossesse, ça fait un peu remâché pour la deuxième.
L'Alien II est en pleine forme également, il a pris l'habitude de me taper dans la vessie dès que celle ci est semi-remplie pour me forcer à aller aux toilettes. Il me fait des bosses monstrueuses sous le tee-shirt - normal pour un Alien - et semble batti sur le modèle de son frère, à savoir il explose courbes de taille et de poids avant même la naissance. Ce qui ne me donne évidemment pas du tout envie d'accoucher - flashback un soir il y a deux mois sur le canapé, où je me suis mise à chialer dans les bras de M. Kitten en réalisant que ouais, ouais, j'allais devoir accoucher à nouveau...
Par contre, après, j'arrête.

Ces moments que je voudrais fixer sur des photos...

1) Quand il nous demande qui a fait quoi, qui a dit quoi, et pourquoi et qu'on répond qu'on ne sait pas, il lève les sourcils du genre, quoi mes parents ne savent pas tout ? Mais quelle déception !
2) Quand il va faire semblant de pleurer parce qu'on lui a dit non pour la 13ème visualisation d'affilée des 3 premières minutes du Roi Lion (ou Belle & Sébastien, ou Bouba, ou Papa Pingouin, oui, YouTube sauveur de parents indignes mais nid à mauvaises idées aussi, surtout quand il a compris tout seul comment enchaîner les vidéos) sur l'ordinateur de Papa/l'ordinateur de Maman, il a le front qui se plisse, genre attention je me concentre, faut que je sorte les larmes, là.
3) Quand il se retient de pleurer pour de vrai parce que c'est un caprice, qu'il va être puni, qu'il contrôle ses reniflements en regardant ses pieds, il respire par grande goulées d'air en répétant qu'il "veut pas aller pleurer tout seul dans sa chambre" (et là généralement, mon coeur se brise).
4) Quand il veut demander et obtenir quelque chose et qu'il prend sa petite voix suave d'amour avec un grand sourire et un très long "steuplééééééééééé, merciiiiiii" avec les yeux qui pétillent.
5) Quand il te regarde dans les yeux et se jette à ton coup en te disant "Je t'aime, Papa" - oui, même à moi, mais je ne me plains pas c'est un progrès par rapport aux "NAN PAS MAMAN T'AIME PAS MAMAN !"
6) Quand il court tout nu autour de la table pour "faire du vent dans son zizi".

mardi 18 octobre 2011

La Honte

A la crèche, dans la cour, l'Alien aperçoit au loin une bouteille de bière vide, coincée dans la haie de l'autre côté de la rue.
- OH LA BIÈRE DE MAMAN !
- (Le Personnel de la Crèche) Euuuh, huuhuhu, tu es sûr, Loulou ?
- Oui, oui, c'est pas Papa, Papa il boit des GROS WHISKY !