vendredi 1 octobre 2010

Comment faire rire sa petite soeur un vendredi pluvieux

Petite Sœur Kitten : Tu twittes, toi ?
Saki : Bien sûr.
Petit Sœur Kitten : Je comprends vraiment pas l'intérêt. "Tiens, j'ai pété !"... Je capte pas... Ma vie ne doit pas être assez fascinante.
Saki : C'est une façon de raconter chérie "J'ai pété", c'est banal, mais si tu dis "Je suis enceinte d'un prout", tout de suite, c'est plus poétique.

jeudi 14 octobre 2010

Adieu, petit chat fou

J'en ai tellement eu de frayeurs à cause de toi en huit ans, tu t'es tellement sauvé par la fenêtre qu'on a fini par t'ouvrir la porte, t'as tellement souvent disparu pour ré-apparaitre des jours après, en miaulant outré qu'on te recherche, je t'ai même récupéré avec la jambe cassée et le ventre ouvert, et tu t'en es remis.
Alors ce matin, quand mon père est venu me prévenir qu'il y avait un petit tas de fourrure blanche, immobile sur la pelouse en bas, j'y ai pas cru avant de te voir et de te caresser. Depuis la naissance de l'Alien, tu évitais l'appartement, et tu étais déjà un peu parti, tu avais beaucoup maigri. Est-ce que tu étais jaloux ? Je ne sais pas.
On t'a déposé chez le vétérinaire dans un sac plastique, et j'ai vu le regard de panique de M. Kitten quand on nous a proposé de récupérer tes cendres pour les mettre dans une urne sur la cheminée.
J'ai pas besoin de ça pour me souvenir de toi ; il me reste les cicatrices de tes câlins sur les bras.