lundi 6 juillet 2009

Des p'tits trous, des p'tits trous...

Il fait chaud, et je suis enceinte, donc je mets des marcels.
Il fait chaud, et je suis enceinte, donc je montre mes bras.
Je suis enceinte, et je subis pas mal d'examens, donc des prises de sang à répétition.
Je suis un poulpe avec de gros problèmes de circulation sanguine, donc je marque très facilement.
J'ai donc les bras recouverts de bleus.
Mes marcels, mes bras, mes bleus, et mon gros ventre, ou comment se faire grave fixer dans les transports en commun.

jeudi 9 juillet 2009

A la découverte d'un nouveau monde merveilleux

- Bon alors, on la prend ?
- Ben euh... Ouais.
- Rholalalala mais t'as l'air motivé, ça fait peur. Tu la trouves bien ou pas ?
- Ben euh... Ouais. C'est une poussette quoi.
- ...
- ...
- Bon, merci madame, on la prend.
- Je vous la prépare, faites un tour du magasin en attendant.
- Ha oui, je voulais voir les turbulettes.
- Les QUOI ?
- Oui, tu sais, les... Me regarde pas comme ça, tu me fais peur.
- Les turbulettes ? Sérieux ? Ca existe comme nom ? C'est quoi ?
- C'est ça.
- Ha.
- Oui.
- Et ça ?
- Ha non, ça c'est un nid d'ange.
- ...
- ...
- Mais c'est pareil...
- Non, regarde, celui là il a des bretelles. Celui là il a un chapeau.
- ...
- ...
- Nid d'ange, turbulette, c'est juste un putain de sac de couchage ouais.

vendredi 10 juillet 2009

Help wanted

La bonne nouvelle, c'est que mon petit alien va bien. La mauvaise nouvelle, c'est que je suis assignée à résidence dans mon lit, position allongée, au mieux jusqu'à nouvel ordre, au pire jusqu'à la rencontre du 3ème type, qui n'est en théorie programmée que pour le mois de septembre. Autant dire que putain, ça va être long. Très long. Très très long. Donc, si vous avez des suggestions de bouquins à lire, et de films à louer, pitié, cliquez sur le miaulement en bas à gauche.

samedi 11 juillet 2009

Does not compute

- Allo ?
- Patron ?
- Allo ?
- Patron, tu m'entends ?
- Allo, Saki ?
- Oui, Patron, c'est moi, c'était juste pour te dire que euh... que j'étais arrêtée. Je sais que c'est un mois plus tôt que prévu, et qu'on est pas prêt, mais je dois rester allongée et...
- Hein ? Tu vas arrêter quoi ?
- Non... JE SUIS ARRÊTÉE, je... je bosse plus quoi.
- Tu n'oses pas quoi ?
- ...
- Saki ?
- ...
- Bon, allez on se voit lundi, bon week-end !

mardi 14 juillet 2009

Couch Potatoe

Qu'est ce que j'ai appris pendant ces 3 premiers jours passés dans mon canapé ?
Que ce putain de canapé est drôlement inconfortable.
Que je n'ai rien à lire, forcément.
Qu'il n'est pas possible de jouer à WoW en position allongée.
Qu'il y a vraiment rien, mais alors vraiment rien à la télé, et que le désert télévisuel s'est aggravé depuis mon doctorat, ou quoi ?
Que je peux faire chauffer ma CB même depuis mon canapé, et que sans internet, je me serais probablement déjà mise à tricoter du ciboulot.
Que mon esclave à tendance maton de mari me surveille attentivement, et que je dois justifier en trois exemplaires toute vélléité de quittage de canapé (oui, je me lève, je dois aller faire PIPI, tu veux faire pipi à ma place ?).
Et que je m'emmerde.
Royalement.

jeudi 16 juillet 2009

Le complexe du super héros

Du jour au lendemain, ma BAL pro est tombée de 9 millions de mail par jour à zéro. Ça m'a fait comme un choc. Au début, j'y croyais pas, j'ai même fait des tests avec mon adresse perso, histoire de vérifier. Puis j'ai confié mes angoisses à base de crash ou d'explosion de serveur mail - je ne voyais pas d'autres explications - à Brahman qui m'a tout expliqué : il a fait passer des instructions très fermes de ne pas me solliciter, de ne plus me mettre en copie, de m'oublier. De me rayer de la surface du projet. Sur la courte liste qu'il a diffusé des sujets de conversation autorisés avec moi en messagerie instantanée, on trouve : mes chats, la bouffe, et le sport. "C'est pour ton bien", m'a-t-il dit, "il faut que tu te reposes. Ta seule priorité doit être le bébé. Et puis, je te connais, tu ne décrocheras jamais sinon". Passée ma première réaction péniblement étouffée - utiliser mes pouvoirs télékinétiques pour que le fil de sa souris l'étrangle à distance -, force m'est de reconnaitre qu'il a raison.
Néanmoins, je reste connectée. On ne sait jamais, une catastrophe est si vite arrivée... et bon, c'est pas comme si je n'avais pas le temps de les sauver.

dimanche 26 juillet 2009

Saccharose

T'as tout le temps faim. Ce n'est pas cette sensation dévorante que tu as connue pendant ton ravalement de façade où tu ne pouvais rien mâcher, mais une envie sournoise, persistante de tout ce qui t'est maintenant interdit. Tu rêves de glace et de coca. Tu fantasmes sur la bouteille de jus d'orange frais qui te nargue dans le frigo. Tu tuerais à main nue pour un carré de chocolat. Vu que tu es consignée sur canapé, tu as le temps de t'inventer des menus tellement sucrés que tu sens ta glycémie monter rien que d'y penser. Tu confies tes souffrances à Monsieur Kitten qui termine son magnum extrême double chocolat et te caresse le ventre en te disant que c'est pour la bonne cause. Tu résistes à l'envie de l'assommer pour terminer son bâtonnet, et tu lui réponds dignement que putain, pour le prochain, c'est lui qui sera enceint.