lundi 5 novembre 2007

Sans domicile

Bon, la semaine était une semaine de merde. Je me disais, allez cette semaine, on ne peut pas faire pire, hein ?
Ha bin, si on peut....
Profitant du long week-end pour m'échapper de mes 20m2 infernaux, et permettre aux chats de détendre leurs petites pattes crispées dans un peu plus d'une pièce, je suis partie quelques jours dans ma belle famille. La surprise au retour fut de taille... Pompiers, meubles et moquettes foutues, sceaux et serpillières : dégâts des eaux monumental, l'appartement de mon petit frère, où nous habitons, jambes, bras, pattes, griffes, vibrisses et tentacules, pendant les travaux, s'est provisoirement transformé en piscine - et a très largement débordé sur les appartements mitoyens. Du coup, le petit studio, qui va mettre un petit peu de temps à sêcher, est inhabitable pendant une période indéterminée, et jambes, bras, pattes, griffes, vibrisses et tentacules se sont repliés en urgence chez... mes parents, où la cohabitation s'annonce difficile - surtout les pattes & griffes sur les beaux meubles de ma maman.
Résultat, sans domicile, je me retrouve encore plus loin du train, et de Boink, et j'ai la marque des eaux sur mes bottes.

mercredi 7 novembre 2007

The Zipless Fuck

Est-ce que c'est mal de se faire constamment des films où l'on est l'unique et magnifique héroïne ?
Est-ce que c'est mal de fanstasmer quotidiennement, sur un autrement qui serait moins cohérent, mais plus violent, plus glamour et plus excitant ?
Est-ce que c'est mal si je ne fais que le rêver, mais que je n'en veux pas vraiment ?
Pour l'instant.

vendredi 9 novembre 2007

L'enfer, c'est les autres

Je hais les gens qui mettent le feu aux voies, les gens qui bloquent les trains, les gens qui se jettent sous les trains, les gens qui prennent le train, les gens qui puent, les gens qui pêtent, les gens qui reniflent, les gens qui ronflent, les gens qui toussent, les gens qui téléphonent, les gens qui se raclent la gorge, les gens qui fument dans les chiottes, les gens qui discutent, les gens qui rigolent, les gens qui bossent, les gens qui prennent de la place, les gens qui veulent ta place, les gens qui te collent, les gens qui te matent, les gens qui passent, les gens qui bloquent le passage, les gens qui ne te regardent même pas, les gens qui sourient bêtement, les gens qui t'ignorent...
Plus je prends le train, plus je suis misanthrope.

dimanche 11 novembre 2007

Material Girl

Ma légendaire joie de vivre, ma célèbre bonne humeur, mon agréable caractère léger et pétillant, et mon indécrottable optimisme sont directement liés aux nombres de m2 à ma disposition.
Quelle désillusion.

lundi 12 novembre 2007

Intra Auriculaires

J'en avais déjà longuement parlé avec lui lorsque je passais ma vie sur IRC au lieu de rédiger. Faut dire que bon, c'est un expert en la matière. Mais les écouteurs qu'il me conseillait étaient, et restent encore, bien au delà de mon budget, et j'avais aussi assez peur, avouons le, que mes petites oreilles et mon ridicule pavillon auditif ne supportent pas les écouteurs intra-auriculaires.
Au bout de 3 ans de train, et autant de temps à dormir dans un environnement sonore ultra-bruyant, j'ai finalement investi dans une paire d'AKG K324P. Je les déballe fébrilement, et les glisse dans mes oreilles : un premier mythe s'effondre : ils s'adaptent parfaitement avec les embouts moyens, j'ai des oreilles normales, en fait. Deuxième sensation, immédiatement, sans musique, c'est fou, j'entends mon coeur battre et résonner dans ma cage thoracique. Je m'entends respirer - ça fait un peu grosse respiration de pervers téléphonique - je m'entends gouglouter, bouger, je prends conscience de mes bruits intérieures , bref je m'entends vivre, et ce n'est pas désagréable même si c'est un peu perturbant.
Allez, on va écouter de la musique maintenant. Je choisis le premier morceau d'avec mes nouveaux écouteurs avec soin. Je clique sur "Breathe me" de Sia, une chanson que j'adore déjà, et... WAH ! Je m'arrête en plein milieu de la rue. Diantre. Diable. Tous ces instruments, toutes ces notes, toutes ces... nuances. Même avec mon oreille en moins, je sens bien la différence. Je découvre un nouvel univers, de nouvelles sensations, et je ris toute seule (et je ne m'entends pas rire...)

vendredi 16 novembre 2007

Ma vie suce des ours

J'ai oublié mon ordinateur portable professionnel au traiteur chinois en bas de chez mon petit frère, hier soir.
Je ne m'en suis rendue compte que ce matin, à 7h, en voulant partir pour Boink.
Evidemment, ils étaient fermés.
J'ai tambouriné pendant une heure au rideau de fer sans succès.
Evidemment, ils sont toujours fermés.
Je les appelle toutes les 5 minutes mais ça sonne dans le vide.
J'espère de toutes mes forces qu'il est toujours sur la putain de table, où je l'ai posé bêtement hier.
Sans lui, je suis nue, impuissante et inutile - professionnellement parlant, s'entend.

mardi 27 novembre 2007

Poulpe au bord de la crise de nerf

Je rêve d'une journée, une seule, une seule PUTAIN de PETITE journée, UNE SEULE MERDE QUOI, sans grève de train, sans retard pour cause d'incident technique, sans délai pour cause d'accident de personne, sans arrêt sur un quai au milieu de nulle part pour une raison inconnue, je rêve d'une seule journée où j'arriverai à l'heure au boulot & à mes rendez-vous.
Je rêve.