dimanche 1 août 2004

Ça promet

mardi 3 août 2004

Je suis une autruche

Je n'en peux plus de ne pas arriver à travailler.
Je n'en peux plus de ne pas réussir à me concentrer.
Je profite de la moindre occasion pour m'évader, et faire autre chose.
Ensuite, je culpabilise au point de me trouer l'estomac d'angoisse.
Je suis trop lâche pour abandonner volontairement.
Inconsciemment, je compte sur le manque de temps pour décider à ma place.

mercredi 4 août 2004

X-Cats

J'ai pas des masses de sujets de conversation, en ce moment.
Y a ma thèse, ma thèse, ma thèse, ou encore ma thèse, ou Dawson, ou les chats.
Aujourd'hui, j'vais vous parler des chats.
Parce que les miens m'agacent.
J'ai fait la même expérience, plusieurs fois.
Je vérifie qu'ils sont tous les deux profondément endormis sur le lit dans la chambre - pour ça, je claque la porte, j'ouvre la fenêtre, je joue avec les tiroirs de la commode, y a pas une moustache ou même une patte qui bouge.
Je me dirige alors tout doucement vers la cuisine...
Et...
Ils sont tous les deux devant le frigo.
À m'attendre.
À me fixer dans un lourd silence réprobateur.

- "Et allez, regarde ça, la grosse va se reprendre du saucisson... C'est la combientième fois de la journée ?"
- "Oui, mais ce coup-ci, elle va nous en donner, hein, hein, ouais, elle va nous en dooooonner !"

C'est décidé, à partir de maintenant, je planque les X-Men.

vendredi 6 août 2004

9 Bonnes Raisons de ne pas Bosser

1. Il fait trop chaud
2. Y a plus de saucisson
3. Orion a envie de câlins
4. Y a plus de clopes
5. Je suis trop fatiguée
6. C'est l'heure de Dawson
7. Y a plus de bière
8. Je me suis endormie
9. Je suis complètement bourrée

lundi 9 août 2004

La guerre des sacs

Dans trois jours, j'abandonne lâchement mon manuscrit de thèse sur le bord de la route - technique dite du "On ne sait jamais avec un peu de chance, il va se rédiger tout seul pendant mon absence ?" - et je pars en vacances pour deux semaines avec ma petite famille.
Vu qu'il va falloir qu'on rentre à cinq dans la voiture de mon papa - une grosse voiture, certes, mais pas extensible - et qu'on a tous une notion plutôt déformée de l'indispensable nécessaire à emmener en vacances, je subodore un chargement de nos bagages dans le coffre digne du niveau 42 de Tetris Master Expert, mode hardcore.
Du coup, j'ai anticipé le problème - et l'approbation bougonne de mon cher petit papa, oui, je suis une lèche-cul, et alors ? - en optant stratégiquement pour le petit sac. Sauf que là, avec seulement les palmes, mon maillot de bain, deux bouquins, trois culottes, mon paréo et mon pull pour si jamais il fait froid, le petit sac en question est déjà plein.
Petite futée que je suis, j'ai déjà trouvé une solution  - je suis blonde hahaha mais je suis pleine de ressources - en bourrant tout le reste de mes affaires dans le gros sac de Chéri.

Ensemble, c'est tout

J'ai juste besoin d'un bouquin pour m'accompagner au petit coin. Je suis incapable de faire pipi si j'ai rien à lire. J'ai du mal à choisir, j'éparpille les livres qui recouvrent ma table de nuit, faut dire qu'aucun parmi la demi-douzaine commencée ces deux derniers jours ne m'a vraiment accrochée, et ceci malgré la dernière commande - douloureuse pour ma CB - auprès de mon fournisseur en ligne préféré.
En bas de la pile, sûrement positionné là stratégiquement parce que c'est le plus grand et le plus épais,  histoire d'assurer une certaine stabilité à l'édifice - rien de plus chiant qu'une pile de bouquins qui vous tombe sur la gueule en pleine nuit parce qu'un chat a décidé de dormir dessus - je remarque le dernier roman d'Anna Gavalda, l'exemplaire de mon ancienne prof d'allemand du lycée, qui l'a prêté à ma maman qui me l'a passé, malgré mon refus énergique - "Maman, nan, ne me l'amène pas, je vais me l'acheter, tu sais bien que j'aime que les livres m'appartiennent !" - ma maman ne m'écoute jamais.
J'hésite. J'adore Anna Gavalda, mais ses histoires ont le chic pour m'arracher des torrents de larmes, je suis un peu à sec en ce moment.
Un peu fragile.
Pas super motivée pour pleurer sur des histoires imaginaires à propos de gens qui n'existent pas. J'ouvre quand même le bouquin, pour voir, en dansant d'un pied sur l'autre.
Deux heures plus tard, je suis toujours en train de lire.
De le dévorer.

Bzzzz bzzzz

Okay, je sais, ma peau est spécialement douce, veloutée, sucrée et délicatement parfumée à la bière ou au Coteau du Layon, ça dépend de la boisson du soir.
Mais putain, j'estime qu'avec les bubons que j'ai, j'ai déjà donné pour tout l'été, alors...
Mesdemoiselles Moustiques et Cie, merci d'aller sucer le sang de QUELQU'UN D'AUTRE !

mardi 10 août 2004

L'alcool et les maux

Montaigne a dit qu'il n'est pas de chagrin qu'un livre ne puisse consoler.
Moi je dis, c'est encore plus efficace avec une bonne bouteille.

mercredi 11 août 2004

Je suis très contrariée

Tout à l'heure, j'avais mal à la tête, et encore plus de difficultés à me concentrer que d'habitude. En voulant réajuster mes lunettes, je me suis mis le doigt dans l'oeil. C'est à ce moment là que j'ai réalisé que je ne les avais pas, mes lunettes, et en les cherchant frénétiquement dans tout l'appart, que j'avais du les perdre.
Quelque part entre le cinéma et ici, entre hier soir et maintenant.
J'ai appelé le cinéma, j'ai fait tout le chemin en sens inverse lentement, j'ai fouillé les fauteuils de la salle, sans succès.
Mes lunettes de vue supra cool noires Agnès B. qui me faisaient devenir plus intelligente rien qu'en les mettant et m'évitaient de plisser les yeux et le nez devant mon écran, sont donc définitivement perdues. Elles sont allées rejoindre au paradis des objets disparus ma bague préférée - je soupçonne les chats - ma montre préférée - encore un coup des chats - et mes lunettes de soleil de star que j'adorais - perdues dans la mer du Nord l'année dernière.
Du coup, putain, je peux plus bosser tellement je suis contrariée.

jeudi 12 août 2004

Youpi l'école est finie !

Départ imminent pour de chouettes vacances au soleil, qui vont me faire le plus grand bien.
Enfin, j'espère, vu le nombre d'épisodes de Dawson que je vais louper...
Donc, à moins qu'on se soit tous entretués après deux semaines passées en famille les uns sur les autres, je rentre dans deux semaines, bronzée, détendue, avec 7 kg en moins et mon manuscrit de thèse se sera rédigé tout seul en mon absence.
Quoi ?
On peut toujours rêver, hein.

dimanche 29 août 2004

Back... and beautiful?

De retour après deux semaines de vacances paradisiaques, et le bilan est plutôt positif : je suis bronzée, je suis détendue - mais faudrait être difficile, hein, après les journées de rêve que j'ai passé en compagnie de ma 'tite famille... Bon, sauf que la prochaine fois, je coupe les jambes de mon frère avant de partir, histoire de pas être la plus petite du tas et de me taper l'inconfortable place du milieu pendant 2000 km aller et 2000 km retour bonjour le mal au cul - j'ai pas trop maigri, dommage, pourtant ma mère a essayé, j'ai pas eu le droit à autre chose que des salades de tomates - délicieuses, hein - mais vu comment on a picolé, bref...
L'échec total, c'est mon manuscrit de thèse, qui est toujours aussi...
Bin, pas fini du tout, quoi.
Mais bon, je suis motivée, donc tout va bien.
Enfin, je suis au moins motivée jusqu'à demain matin.

Et maintenant, tu souces Günthar !

Au milieu des quelques mails qui m'attendaient dans ma boite - 90% de spams, j'ai pas d'amis, j'vous dis - j'ai trouvé ceci :

From: xxxxx xxxxxx <xxxxxxxxx@yahoo.fr>
To: kitt@satanic-kitten.net
Subject: proposition Pocket

Bonjour et félicitation pour votre site que j'ai découvert par hasard cet après midi.
Vous avez un réel talent d'écrivain ; à part votre thèse, avez vous déjà pensé à écrire ? Travaillant dans le domaine de l'édition, je me ferai un plaisir et un honneur de vous donner quelques adresses, si vous me faites parvenir quelques un de vos textes...
restant à votre disposition,
 
Xxxxx Xxxxxxx
Chef de Produit
Recherche d'ouvrage
POCKET

Mon coeur a loupé deux battements et mon cerveau a fait un looping. "Haaaan, j'vais devenir écrivain putain", s'est emballé ma petite tête de tigrée, "j'vais devenir riche et célèbre, je serais adulée par les foules, j'dormirai dans des palaces, j'ferais du sexe avec des vedettes, à moi le champagne, le caviar et la montée des marches à Cannes sous les flashs crépitants ha non tiens, zut, je confonds..."
Hystérique, j'ai appelé Chéri qui nettoyait le frigo pendant que je lisais mes blogs en retard - question de priorité, hein.

- Chériiiiiiiiiiiii viens voooooooooooooooir !
- Quoi ?
- J'ai eu un maaaaaaaaaaaaaaaail de Pooooooooocket !
- Hein, quoi ?
- Regaaaaaaarde ! J'vais devenir écrivaaaaaaiiin !
- Mmmmm. C'est un fake.
- Hein ?
- Bah, oui, pourquoi quelqu'un de Pocket t'écrirait avec une adresse Yahoo ?
- Oh.
- Et oui.
- J'le savais, hein, tsé, j'y ai pas cru une seconde.
- Oui, oui, bien sûr. [Pause]. Mais bon, admettons que ça ne soit pas un fake... T'as jamais été foutue de finir une histoire, et t'as rien écrit depuis 1996. Comment tu vas faire pour devenir écrivain ?
- OH.

lundi 30 août 2004

Atomic Circus

Alors qu'il me donnait d'énergiques et violents coups de tête dans le menton - sa façon habituelle, et très efficace, de réclamer mon attention totale - pendant que je scrollais d'un doigt expert et rapide, un nombre non négligeable de poils de la queue d'Orion se sont brutalement coincés dans la molette de ma souris. Je vous laisse imaginer les secondes qui ont suivi ce drame pendant que je compte mes doigts et mes yeux.

mardi 31 août 2004

Histoire d'Eau

Vous vous souvenez que l'été dernier, j'ai entrepris de refaire ma salle de bains.
Oui, oui, j'ai été privée de douche pendant tout l'été 2003, l'été de la Canicule, hahaha.
Donc, maintenant, j'ai une belle salle de bains - presque finie, presque - et une très jolie douche - un peu trop petite mais très fonctionnelle une fois qu'on a choppé la technique (de travers, en levant haut les pieds) pour entrer et sortir sans se casser la figure.
Et dans ma belle douche, il y a un beau et magnifique mitigeur, qui a été monté manette vers le haut.
J'adore le moment de la douche, parce que je chante et je danse - et accessoirement, je bois souvent la tasse mais c'est une autre histoire. Je mets de la musique poucrave - All Saints, Britney, Avril, nan j'ai pas honte - et je me déhanche en utilisant le pommeau de la douche comme micro - je vous ai déjà dit que je buvais souvent la tasse ?
Je me laisse souvent emporter dans ma chorégraphie révolutionnaire - essayez de danser un peu dans 70 cm2 faut avoir de l'imagination - et un de mes coudes, droit ou gauche, rencontre brutalement la manette du fameux mitigeur. L'eau qui était réglée à une température parfaite devient soit glacée, soit bouillante, ça dépend du coude et du sens de la rencontre.
Ça me gâche la chanson - généralement, je hurle.
Du coup, j'ai suggéré - parce que je suis vachement futée quand je me donne la peine - que le mitigeur soit monté manette vers le bas. Sauf que mes colocataires ne veulent pas, parce que l'eau chaude et l'eau froide seront inversées.
Je les trouve super égoïstes, quand même.
Comment je fais pour devenir une rock-star moi, si je peux pas chanter et danser sous la douche, putain ?

C'est zooooouli !

_F_ c'est un pouëte.
Il m'a fait un vachement trop beau layout qui suggère la femme à l'intérieur du chat - c'est beau, c'est de lui, oui moi aussi j'ai pleuré.
Et j'ai même pas à lui promettre des trucs sexuels en échange.
Pffff.

PS : Pour ceux qui se disent, mais elle est folle, c'est toujours le même layout moche, j'vous ai déjà dit d'aller voir par ici.
C'est pour votre bien que je dis ça, IE c'est mauvais pour la santé.